Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BlablaARTS - Brigitte Roussey

Expositions - Beaux-Arts

"YOKAINOSHIMA, esprits du Japon"

Lyon - Exposition

Musée des Confluences

Jusqu'au 25 aout 2019

Charles Fréger : Fâmâ (île d'Ishigaki, préfecture d'Okinawa)

Le Musée des Confluences présente depuis quelques jours une exposition remarquable consacrée au Japon, née du rapprochement des photographies contemporaines de Charles Fréger avec les nombreux objets de sa collection. Ces deux regards anciens et modernes prouvent que la culture contemporaine japonaise se nourrit toujours des esprits et des divinités.  Plus de quarante dieux et êtres fantastiques sont évoqués dans le cadre de fêtes et de cérémonies religieuses aux différents moments de l’année.

 

Charles Fréger : Sagi (Yamaguchi) 2013-15

Le parcours de l’exposition se déroule en trois parties qui mettent en scène la série des  photographies « Yakainoshima »  présentées sur les murs bleu outremer de la salle, ainsi que plus de 250 pièces du fonds du musée exposées dans des vitrines conçues comme des petits théâtres. Charles Fréger répertorie les figures japonaises masquées qu’il a photographiées entre 2013 et 2015 dans les campagnes où les traditions rythment la vie des habitants et de leurs terres. Tous les ogres, démons et divinités sont autant de figures qui constituent son répertoire esthétique.

 

La visite débute au rythme d’un tambour qui accompagne l'entrée du public dans l’univers mystérieux inspiré du théâtre japonais. La reconstitution d’un temple aux colonnes rouges occupe le centre de la salle dans une ambiance de contes mis en musique. Plus de 80 photographies de Charles Fréger : des hérons, cerfs, démons et divinités sont présentés dans un environnement naturel alors que les personnages costumés ont été photographiés pendant les fêtes religieuses qui suivent le rituel des saisons : Sagi (Yamaguchi, préfecture d’Okinawa) – Shishi-No-Kaïsha (Tonorisho, île d’Ishigaki) – Namahage, (fête du 31décembre, village d’Ashizawa).

Statue de Kannon (détail) époque Edo 1603-1868

La spiritualité nippone est riche avec plus de 40 divinités et esprits issus du Shintô, du Bouddhisme et du syncrétisme shitô-bouddhiste. Parmi les 250 objets exposés, certains sont considérés comme des guérisseurs tandis que d’autres apportent la prospérité et la protection face aux forces négatives. Les japonais font appel tous les jours à des ex-voto, amulettes, plaquettes achetées dans les sanctuaires et bâtons de prière pour leurs offrandes. Les masques et les costumes sont indispensables pour le bon déroulement de leurs processions car ces rituels masqués offerts aux divinités leur assurent leur  bienveillance et célèbrent le passage des saisons. Plusieurs animaux mystérieux ont des pouvoirs magiques comme le renard, le chien, le chat, le cerf et le lion. Le théâtre de nô, un art scénique traditionnel qui allie le théâtre, la danse et la musique, tient aussi une grande place dans la vie japonaise. Le masque joue un rôle fondamental dans l’interprétation de l’acteur qui peut ainsi se métamorphoser. Quelques pièces  retiennent plus particulièrement notre attention comme la magnifique statue de Kannon (époque Edo 1603-1868) – Masque de Kagura (fin du XIX°s) – le  Masque de nô de type Kobeshimi (17°-18°s)…

Masque de nô de type Kobeshimi 17°-18°s
Les Invités du Nouvel an

La collection d’art japonais du musée des Confluences est riche d’un millier de pièces : des masques, des statuettes en bronze ou en ivoire, des vanneries, quelques masques de nô, des armures ainsi que de la céramique.

 

Cette exposition inscrite dans le cadre des commémorations franco-japonaises bénéficie d’une muséographie très réussie. La qualité des œuvres exposées doit inciter les visiteurs à venir nombreux.

 

Brigitte Roussey

 

https://www.le-tout-lyon.fr/-yokainoshima-esprits-du-japon-a-lyon-9567.html

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article