Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BlablaARTS - Brigitte Roussey

Expositions - Beaux-Arts

Eric Liot, à Yerres (91)

Yerres - Exposition

Propriété Caillebotte

Jusqu'au 30 mars 2019

 

Icare

L’Orangerie de la propriété Caillebotte commence bien sa saison en consacrant une nouvelle exposition à Eric Liot (1964), un artiste reconnu depuis une vingtaine d’années et dont le travail singulier enchante les amateurs d’art et les collectionneurs.

Tour à tour peintre, sculpteur, assembleur et collagiste, son travail se réfère à l’histoire de l’art, à la publicité et aux images de notre société de consommation pour créer un univers original qui se nourrit d’icônes contemporaines.

 

Un ange passe en skate

Né en 1964, Eric Liot travaille et expose en France et à l’étranger depuis 1990. Grand voyageur, il aime parcourir le monde pour partager la vie des autochtones qu’il rencontre et s’imprégner des émotions que ses dépaysements lui apportent. Il cultive la dérision avec talent en imaginant des œuvres extravagantes, souvent ironiques, sans jamais se prendre au sérieux. Proche du Pop Art américain, du Street art et de la bande dessinée, son univers à la fois d’adulte et de grand adolescent est peuplé de héros légendaires : Arsène Lupin, ou contemporains : Super man ou le Che, de publicités de grandes marques de consommation comme Campell ou Bibendum, et de personnages de cinéma ou de jeux vidéo.

 

 

King Kong

Son imagination débordante lui fait utiliser toutes sortes d’objets de récupération, un véritable bric à brac qu’il assemble et qui devient sous ses doigts de magicien de véritables œuvres d’art : Totem, coiffes d’indien…Pour cela il maîtrise plusieurs techniques, le bois restant son matériau préféré. Il ne le taille ni ne le sculpte ou le modèle car il construit les formes hétéroclites de ses sujets imaginaires au gré de son inspiration, les différents bois utilisés étant fixés par des rivets et des boulons (Un ange passe en skate 2018). Ses créations habituellement de couleurs très vives sont maintenant atténuées, presque uniformisées, comme empreintes d’une certaine gravité tout à fait nouvelle chez l’artiste qui s’interroge sur le devenir de l’homme, des cultures et des civilisations. Avec beaucoup d’humour, Eric Liot construit des œuvres singulières et représentatives de notre époque, qui se réfèrent au travail de ses amis du mouvement de la Figuration Narrative : Erro ou Klasen.

 

Pour ne citer que quelques oeuvres de l'exposition réalisées pour la plupart en 2018 : Icare - King Kong - Grand Cherokee - Casque grec. Ces oeuvres marquent une évolution très nette dans le travail de l'artiste, surtout si l'on se réfère à celles réalisées dans les années 2000, de grandes dimensions, très colorées et ludiques  (La vache qui rit - le Bibendum Michelin...). Eric Liot à "grandi" en se renouvelant.

 

Sous ses airs bon enfant il juge notre société avec pertinence et moquerie. Une ambiguïté qui n'est pas sans charme !

 

Brigitte Roussey

Le grand Cherokee

 

le Dieu recyclage

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article