Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BlablaARTS - Brigitte Roussey

Expositions - Beaux-Arts

"Picasso, obstinément méditerranéen", à Paris

Paris - Exposition

Musée national Picasso, Paris

Jusqu'au 6 octobre 2019

undefined
Les deux Baigneurs 1921

En réponse à la série d’expositions organisée par le Musée national Picasso Paris sur le thème de Picasso et la Méditerranée, cette petite exposition documentaire se démarque des autres manifestations en traitant un nouveau chapitre de la vie de l’artiste consacré à sa passion méridionale et aux années heureuses et fécondes qu’il a vécues dans l’espace méditerranéen. En effet pour mettre en valeur les liens qui unissaient Picasso et la Méditerranée, le musée a programmé dès le printemps 2017 et jusqu’à l’automne 2019 un cycle de 47 expositions intitulées « Picasso-Méditerranée », qui a réuni plus de 70 institutions dans dix pays méditerranéens.

 

undefined
Etude de barque (Cadaquès) 1910

Cette nouvelle approche de l’œuvre de Picasso au-travers un bel ensemble de peintures, céramiques, photographies, archives et documents personnels illustre sa vie et son travail au soleil de la Méditerranée, depuis sa naissance à Malaga en 1881 puis son adolescence à Barcelone, jusqu’à sa mort à Mougins en 1973.

 

Picasso était avant tout un homme du sud, subjugué et envoûté par le soleil, la mer et les ports de son enfance en Espagne puis par ceux de la Côte d’Azur. Pendant sa longue vie créatrice il n’a jamais oublié l’Espagne dont il était exilé et il n’y est jamais retourné. Dès 1904 il vit à Paris tout en se rendant régulièrement dans le sud de la France car la lumière et la douceur de vivre lui sont indispensables. Il quitte Paris pour s’installer à Antibes en 1946 au château Grimaldi où il est invité à travailler. Dans ce lieu magique il réalise une série d’œuvres typiquement méditerranéennes sur la mythologie grecque (Ulysse et les sirènes), les baigneuses, les ports et les pêcheurs.

C’est à Vallauris qu’il découvre la même année la céramique.

undefined
Tomette découpée et décorée en forme de chouette 1957

Très prolifique, il réalise plus de 4000 pièces qu’il décore de poissons et de taureaux, de chèvres, de chouettes et de faunes.

Il achète en 1955 la villa « La Californie » à Cannes.

La Baie de Cannes 1958

L’atelier qu’il installe dans le salon renferme une multitude d’objets hétéroclites dont il aime s’entourer et qu’il représente souvent dans ses toiles. S’ouvre pour lui une période amoureuse avec sa nouvelle compagne Françoise Gillot pendant laquelle il peint de nombreuses oeuvres majeures. Après une parenthèse à Aix-en -Provence au château de Vauvenargues, il se fixe à Mougins où il demeurera jusqu’à sa mort le 8 avril 1973.

 

Vieil homme assis 1970-71

Citons arbitrairement quelques œuvres : « La Flûte de Pan »1923, le tableau phare de l’exposition, peint à Antibes. Quelques autres peintures comme les « Deux Baigneurs » 1921 – « La Baie de Cannes » 1959, dans de beaux camaïeux de bleus. Un peu plus loin une petite céramique : « Femme nue debout » 1950 et le tableau-testament « Vieil homme assis » Mougins 1971 qui préfigure sa vieillesse et sa mort prochaine. Plusieurs photographies nous montrent Picasso pendant ses bains de mer avec Olga, sa première épouse, puis allongé sur le sable auprès de Françoise Gillot, sa compagne des années 1940-50, la mère de deux de ses enfants.

 

Ce parcours poétique et pittoresque au sein de l’œuvre de Picasso entraîne les visiteurs sur la terre ensoleillée méditerranéenne qu’il a tant aimée et qui n’a cessé d’influencer son travail. Découvrir au fil des œuvres une nouvelle facette du génie de Pablo Picasso est un plaisir immense et un rendez-vous à ne pas manquer.

Brigitte Roussey

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article