Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BlablaARTS - Brigitte Roussey

Expositions - Beaux-Arts

15ème Biennale d'art contemporain de Lyon

Lyon - Exposition

MAC et les anciennes usines Fagor-Brandt de Gerland

Jusqu'au 5 janvier 2020

Sam Keogh et Blaise Adilon "BAI 6532"

« Là où les eaux se mêlent », la nouvelle Biennale de Lyon, modifie son cap cette années en se déroulant sur deux sites principaux : le MAC de Lyon et un nouveau lieu d’exposition : les anciennes usines d’électroménager Fagor-Brandt, à Gerland, un ancien fleuron de l’industrie ouvrière lyonnaise. Plus de 29000 m2 sont mis à la disposition de 55 artistes sélectionnés et invités à cette grande manifestation internationale consacrée à l’art contemporain. De toutes générations et de tous horizons, ces artistes ont été appelés à créer des œuvres in situ s’appuyant sur le contexte socio-économique, historique et architectural de la région.

Imaginée comme un parcours physique et visuel, elle invite les visiteurs à participer et à vivre les expériences qui leur sont proposées, pour découvrir la création artistique contemporaine au-travers une sélection importante d’œuvres.

 

Mire Lee (Corée du Sud) "Amsterdam" 2019

Pour cette édition 2019, la Biennale se déploie sur une grande partie du territoire régional. Elle se divise en quatre sections qui regroupent les réalisations des artistes par thèmes de travail : le dispositif « Veduta » dans 12 lieux de la métropole lyonnaise et de la région Auvergne-Rhône-Alpes, proposera courant octobre des interventions d’artistes en collaboration avec les habitants. Celui de « La jeune création internationale » est consacrée exclusivement aux jeunes artistes émergents locaux et internationaux. En lien aussi avec la Biennale, un ensemble de huit lieux d’expositions labélisés : les « Expositions associées ». Pour terminer la visite, plus de 150 projets collectifs sous le réseau culturel « Résonance » sont ou seront proposés par de nombreux musées, galeries, institutions culturelles et collectifs d’artistes.

 

Imaginée comme un paysage marin, « Là où les eaux se mêlent » met en exergue chaque vague, chaque crête, chaque changement de cap qui entraînent une transformation matérielle et culturelle de l’environnement.

Megan Rooney (Canada) "Option 1"

 

Présenter ici les noms et le travail de la cinquantaine d’artiste participant à la Biennale serait fastidieuse ! Seule la visite des expositions et la découverte des œuvres permettront aux visiteurs d’appréhender les créations, qu’elles soient ludiques ou excessives, difficiles d’approche ou carrément hermétiques ! Quelques explications en suivant le parcours : Au MAC de Lyon, le paysage pictural abstrait de Renée Levi ( Turquie) envahit tout l’espace au 1erétage. Les artistes réunis dans la section « la Veduta » explorent les différentes étapes de la création visuelle. Des projets collectifs liés au paysage et des ateliers de création d’écosystèmes complètent les expositions présentées dans les 12 lieux sélectionnés. L’IAC de Villeurbanne expose le travail de très jeunes artistes : cinq résidant en région Auvergne-Rhône-Alpes aux côtés de cinq artistes internationaux. Pour les « Expositions associées », notons l’accueil des Dominicains du Couvent de la Tourette d’Anselm Kiefer. Ce lieu où la vie spirituelle est en union avec l’architecture de Le Corbusier est un écrin magnifique pour les expositions d’art contemporain qui y sont régulièrement organisées. Le Musée des Beaux-arts de Lyon, la Fondation Bullukian, ainsi que d’autres institutions participent aussi à cette section. Pour terminer ce parcours à mon avis trop dispersé, l’ensemble des 150 projets collectifs regroupés sous le label « Résonnance ». 

 

Léonard Martin (France) "La Mêlée" 2019

Une Biennale lyonnaise moins orientée que la précédente mais qui peut cependant dérouter un certain public par la dispersion géographique des expositions car l’ensemble parait brouillon et trop fragmenté ! Les Biennales médiatisées déçoivent toujours ceux qui recherchent dans l’art l’émotion, la beauté, la poésie et le rêve. Toutefois elles sont nécessaires car elles dévoilent au plus grand nombre la richesse de la création contemporaine française et internationale.

 

Brigitte Roussey

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article